Ells

Poubelle de connaissances, images, récits et modeste bout de vie . - mise a jour extrêmement rare -

15 janvier 2008

J'ai trouvé un reve - premiére partie

Le verbe to bid au présent en anglais peut vouloir dire enchérir ou ordonner.

Lundi dernier, c'était il y a trois jours, je prenais le chemin habituel du dédale de ruelle de chez ma colocataire pour aller prendre la ligne C à une bouche de métro quelconque semblable à toute les autres.

Le chemin est relativement simple, on descend les trois étages, on prend tout de suite à droite sur le trottoir, on le suit pendant environ cent trente mètres, soit un bouquiniste, une galerie d'art toujours fermée, deux porches style XVIII° complètement défoncés.

Quand on arrive au chinois au reprend à droite de là on continue jusqu'a la première épicerie dit turkich épicerie, avec quelques lettres qui sont tombées.

De devant cette épicerie qui s'atteint en trois cent soixante huit pas pour moi quand je compte et moins quand je cours, on peut voir la bouche d'égout, d'ou sortent les humains qui sortent aussi des caisses en métal vitrées qui permettent de voir que les murs sont noirs sous terre.

Autrement dit, de cette épicerie tu repère le kiosque à journaux et à deux mètres de celui ci il y a la bouche de métro, tu prend ce métro, tu oublie pas de payer ton ticket.

Si tu payes pas ton ticket tu dois payez une amende qui peut aller de 21 euros cinquante à une pipe.
L'autre jour j'ai du en faire deux. 
Tu sort quatre arrêt plus loin et ...

Mais qu'es ce que je suis conne, moi.
J'ai trouvé un rêve, et je suis en train de t'indiquer ou.

Alors que si il y a en un autre au même endroit dans peu de temps je pourrais le récupérer et pas toi, stupide lecteur qui ne mérite pas cette chance.

Alors a quoi ressemble un rêve, tu te pose sûrement pas cette question car toi, stupide comme tu es, tu veux juste savoir qu'es ce que c'était ce rêve .

Si je te donne de la viande à manger un jour, je peux te faire payer tout les jours ainsi que pleins d'autres gens et faire une multinationale.

Si je t’apprends à chasser je peux aller me faire syndiquer.

Comme quoi les humains comme toi sont cons, ils pensent qu'a rendre les autres plus riches.

Donc je ne t'explique pas le rêve mais plutôt son apparence, mais il ne faut pas abuser je te livre pas mon lieu de chasse.

Je suis quand même une gentille petite fille, tu devrais me dit merci.

Ça fera vingt cinq euros, payable en liquide ou en chèque.

Oui c'est vrai que je pourrais te taxer à chaque ligne.

Ca fera cinq euros de plus, payable en liquide ou en chèque.

Bon je dérive avec toutes ces possibilités de bénéfice.

Donc le rêve, la première fois que je l'est vue, j'ai pensée que c'était un objet de valeur que quelqu'un avait oublié, il tenait dans ma main, j'ai regarder à droite, à gauche et aux fenêtres environnantes, j'ai glisser l'objet dans mon sac à main et j'ai repris ma marche .

Deux heures plus tard alors que je réglait une repas constitué de rien dans un fast junk food du même niveau, je regardait un peut le rêve, juste en le laissant dans mon sac entrebâillé.

J’essayais de savoir ce que c'était, peu être un nouveau modèle d'appareil photo.

Peu être un disque dur.

Un disque dur externe avec la liste des adresses de tout les criminels recherchés par interpole.

Un disque dur externe avec la liste des adresses de tous les célibataires beaux, pas trop cons, pas homos de Paris.

Parce qu'il faut dire qu'il y quand même une paire de mec qui sont soit pas célibataire, soit pas beau, soit con, soit homo et ça c'est pas forcément pratique pour le sexe ou pour après ou avant ou les trois .

 

Ells          10/01/08

Donc je ne savais pas que c'était un rêve.
Mais ça en était un.

 

Posté par ells à 19:03 - écrits - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire