Ells

Poubelle de connaissances, images, récits et modeste bout de vie . - mise a jour extrêmement rare -

06 juin 2014

Voyage à Macondo

Salut petit traitement de texte.
Salut lecteur inconnu,

Je m’appelle Joshua et j’ai une petite histoire à raconter. Elle n’est pas très longue et concerne ma rencontre avec un vieux monsieur très connu.

Il s’agit de Monsieur Gabriel Marquez. C’est un vieux monsieur avec une moustache grise. Il est connu pour avoir écrit les meilleurs livres au monde. Vous devez connaitre son livre le plus connu. Il y a beau perroquet sur la première page.
Comme j’aime aussi les livres et que je voulais en écrire, je me suis dit que le mieux était de le rencontrer. Alors j’ai appris qu’il habitait en Amérique du sud et qu’il habitait dans un village appelé Camondo.

*****

Joshua apprit donc l’espagnol parce qu’il se doutait que l’auteur n’apprendrait pas le polonais (sa langue natal) pour lui. Puis Joshua acheta un billet d’avion avec l’argent de ces parents et réussit à obtenir un visa pour la Colombie.
Quand il arriva dans le village de Camondo, il avait 14 ans. Se rendait compte que le monde était immense. Il espérait que ces parents ne se rendraient pas compte de sa disparition pendant une semaine. Il avait réussi à faire croire qu’il était parti avec la famille d’un ami pendant une semaine.

La nuit de son arrivé, il dormit derrière une maison contre un grand arbre. Pendant qu’un quelconque affrontement de gang avait lieu, il rêva d’une rencontre grandiose. Joshua se leva avec le soleil, soit bien avant tout le monde. Il put ainsi visiter la ville qui était plus un grand village. Assez vite, il identifia la maison de Monsieur Gabriel Marquez. Elle était simplement indiquée.

*****

J’attendis plusieurs heures pour  être sûr que le vieux monsieur était levé. J’entrais par une porte dérobé et traversait deux ou trois pièces avant d’arrivé dans un salon au mur calmement orange et muni de plusieurs sièges en osier. Il était assis dans celui qui faisait face à la porte d’entrée et avait du jus d’orange plein les mains. Tout en me regardant, il posa l’orange éventré qu’il tenait et me dit
- Viens t’asseoir en face de moi, je t’attendais, et alors qu’il s’essuyait avec un bout de tissu, il ajouta, je pensais seulement que tu entrerais par la porte d’entrée.
J’avançais d’un pas timide. Très surpris qu’il connaisse mon arrivé. J’étais trop surpris pour réaliser que je comprenais bien son espagnol. Celui-ci étai limpide pour moi. Je ne sais pas s’il vit mon désarroi car il continua.
- Tu as surement beaucoup de questions à me poser. Je peux passer un peu de temps avec toi. Dis-moi d’abord, quel est ton nom et veux-tu un fruit.

Je lui donnais mon prénom et prit timidement un fruit. Il ne semblait pas pressé et s’attaqua au sien. Au bout d’un moment je repris mes esprits et sorti une feuille plié en quatre. Il y avait dessus toutes mes questions sur comment écrire un bon livre.

*****

Posté par ells à 13:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire